Hands Up for the Best Video

Les artisans de la CFL

13 Septembre 2017

Cette semaine, le magazine Revue gagne en épaisseur: la CFL y publie 60 pages sur ses activités et consacre un beau dossier aux métiers de l'Artisanat nécessaires à la compagnie.

Publiés en juillet dernier, les chiffres de la Statec révélait que la CFL est le 2e plus gros employeur du pays, avec 4.170 collaborateurs. On trouve parmi ceux-ci quelque 900 artisans, apprend-on dans la Revue. Electriciens, mécaniciens, couturiers, menuisiers, tourneurs, fraiseurs: si les profils sont si variés, c'est parce que les tâches le sont aussi. C'est d'ailleurs ce qu'explique Pit Hubsch, actuellement en apprentissage: «On ne s'ennuie jamais, on fait quelque chose de différent chaque jour.»

Pit est un futur mécatronicien, un profil très recherché puisqu'il prend en compte les développements technologiques de plusieurs domaines. Le métier combine la mécanique, l'électricité et l'informatique. A la CFL, être mécatronicien, c'est être responsable du montage, de la mise en service, de l'entretien et des réparations de matériel complexe.

Le dossier CFL se trouve dans la Revue 37/17 (en vente depuis hier), tu y trouveras des informations sur les différents métiers et les formations proposés dans le secteur du rail. Et si, comme Pit, tu voudrais devenir mécatronicien, sache que la formation t'ouvre les portes de différents secteurs. Consulte nos fiches-métiers, tu en sauras plus sur le métier de Mécatronicien de machines et de matériels industriels et de la constructionMécatronicien de machines et de matériel agricoles et viticolesMécatronicien de véhicules utilitaires et Mécatronicien d’autos et de motos.

Cover Revue 13092017 cropped

< Voir toutes les news


A lire aussi :